Nouveau : Funds Watch et Funds360 se regroupent en une marque unique pour vous aider dans vos prises de décisions financières

Access to Medicine vient de publier son rapport sur l’accès aux médicaments

Chaque année, dans le monde, des millions de personnes tombent malades ou perdent la vie parce que les vaccins, les médicaments et les tests de diagnostic dont elles ont besoin demeurent soit indisponibles, soit inabordables.

Ce manque d’accès aux médicaments est d’autant plus aigu dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires (PRFI). Si la pandémie de COVID-19 a révélé au grand jour cette inégalité, elle a également permis à l’industrie pharmaceutique de développer et de mettre sur le marché de nouveaux vaccins et traitements à une vitesse sans précédent.

Tous les deux ans, l’indice d’accès aux médicaments élaboré par la Fondation Access to Medicine évalue et compare vingt des principales sociétés pharmaceutiques de recherche du monde en fonction de leurs efforts pour améliorer l’accès aux médicaments dans les PRFI. Ces vingt sociétés représentent plus de la moitié des revenus pharmaceutiques mondiaux. L’indice classe les entreprises en fonction de leurs performances sur les thèmes prioritaires de l’accès

aux médicaments, tout en identifiant les meilleures pratiques, et met en évidence les domaines dans lesquels des progrès ont été réalisés et ceux dans lesquels une action correctrice est nécessaire.

Le rapport 2022 marque la huitième édition de l’indice d’accès aux médicaments, qui a été publié pour la première fois en 2008. Au total, 31 paramètres couvrent le rôle essentiel des entreprises pharmaceutiques en matière d’accès aux médicaments dans les domaines de la stratégie, de la conformité, de la R&D, de la tarification et de la livraison des produits et constituent le cadre dans lequel les performances

des entreprises sont étudiées du 1er juin 2020 au 31 mai 2022. Les données analysées portent sur 83 maladies, affections et agents pathogènes qui ont un impact très important sur les personnes vivant dans les 108 PRFI du champ d’application de l’indice.

Dans l’ensemble, l’accès à la R&D s’est améliorée dans tous les secteurs : pour 77 % des projets qui arrivent en fin de chaîne de R&D, les entreprises ont désormais un plan

en place pour promouvoir l’accès après le lancement du produit, contre 40 % il y a deux ans. Pour la première fois, les 20 entreprises du champ d’application de l’indice font état d’une stratégie d’accès aux médicaments, 19 d’entre elles l’ayant intégrée

à leur stratégie d’entreprise globale. En outre, trois entreprises supplémentaires se sont engagées dans des accords de licence volontaires, ce qui signifie que 50 % des entreprises du champ d’application autorisent la fabrication de produits génériques pour des produits spécifiques sous brevet dans certains pays. Cela peut accroître

la disponibilité, l’approvisionnement et l’accessibilité financière de médicaments nouveaux et innovants qui, autrement, n’atteindraient pas de nombreuses personnes vivant dans les PRFI.

Cependant, une grande partie de ces progrès demeure peu équilibrée, les pays à faibles revenus étant encore largement négligés. Seuls 15 % des plans d’accès incluent au moins un des 27 pays à faibles revenus du champ d’application. A l’inverse, 85 % incluent au moins un des 26 pays à revenus intermédiaires supérieurs. Ces derniers ont donc six fois plus de chance d’être inclus dans les plans d’accès des entreprises pour un projet de R&D à un stade avancé.

Bien qu’étendre durablement l’accès aux produits de santé dans les PRFI – en particulier les pays à faible revenu – soit un défi complexe, certaines entreprises ont fait part d’engagements ambitieux pour améliorer l’accès dans ces pays.

Si les multinationales ont mis en œuvre davantage de plans et de stratégies d’accès dans les PRFI, la qualité et la répartition géographique des efforts varient encore beaucoup. Les stratégies d’accès sont moins susceptibles de couvrir les pays à faibles revenus et les plans pour les maladies non transmissibles sont loin derrière ceux pour les maladies infectieuses. Malgré certains progrès, le chemin à parcourir reste long.

Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

LinkedIn
Twitter
Facebook



Newsletter

Chaque jour l’actualité de l’asset management dans votre boîte email.

INSCRIPTION

Le fonds du jour
Plus de publications